Les actus du COPS91

Le prochain entrainement du COPS91 aura lieu le

Samedi 21 septembre

10h00

Envie d'en savoir plus ? Voir les détails de ce rendez-vous

 

 

Le prochain cours de l'école du COPS91 aura lieu le

Samedi 21 septembre

10h00

Envie d'en savoir plus ? Voir les détails de ce rendez-vous

 

 

Retrouvez-nous ce samedi 7 septembre de 13h30 à 18h au gymnase des Favreuses, au forum des associations de la ville de Saclay !

Nous vous présenterons notre club et nos activités.

Nous répondrons à toutes vos questions, ainsi qu'à celles de vos enfants, qui sont les bienvenus bien sûr !

 

 

Plus de détails sur le rendez-vous sur le site de la mairie de Saclay.

 

 

Vendredi 30 août : Enfin le jour J pour la fête du COPS91, après le report de juin pour cause de canicule.

Parcours dans Saclay jusqu'au bout du jour pour les jeunes et les adultes, puis barbecue jusqu'au bout de la nuit pour les gourmands. L'occasion de raconter ses vacances et de fixer les prochains rdv découverte/entraînements/compétitions/formations.

 

 

 

 

Hélène et Michel étaient présents aux championnats du monde 2019, dans le sud-est de la Norvège. Hélène nous raconte sa deuxième course norvégienne :

 

2ème course en Norvège : Longue Distance à Mørk

C'est par une pluie battante que nous devons prendre le départ. Nous n'aurons au moins pas de question à nous poser au moment de traverser les marais.

 

Analyse de la course LD :

Départ-1: Je dérive un peu dès mon 1er poste et je me recale à la falaise (sous la boucle nord à l'ouest du poste 1), mais en repart en faisant un 180°.

 

 

2-3: je décide la sécurité en prenant le chemin, mais je rentre trop dans la forêt. Toutefois, je passe par des points d'appui, mouvements de terrains, visibles. Je prends plaisir à naviguer même si la vitesse de progression est lente.

 

3-4: j'engage la traversée de la rivière trop tôt, m'obligeant à désescalader la falaise, puis à faire une traversée horizontale avant de trouver un passage pour franchir la rivière.

 

6-7: au regard de la trace gps, j'aurais pu finalement couper entre les 2 zones dégagées. A l'approche du poste, je suis malheureusement remontée sur le plateau trop tôt ce qui me vaut de tatonner jusqu'au poste.

 

8-9: moment de déconcentration, je ne vois pas le passage obligatoire sur la carte...

 

11-12: une petite dérive donnant la visite aux postes voisins.

L'arrivée est la bienvenue. Finalement on était à l'abri du vent dans la forêt. Avec cette pluie en continue, et trempée comme je suis, il fait vite frais dès que l'on s'arrête.

 

La forêt était belle, moelleuse avec mousse, myrtilles. L'orientation dans le "microrelief" restait difficile mais très intéressante avec les petits monticules dans lesquels la vigilance permet d'éviter l'entorse de la cheville si vite arrivée.
Bravo à nos champions qui courrent à des vitesses folles sur ces terrains sans se blesser!

  

Résultats de la Longue Distance

Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
27/28 Hélène EDIAR 1:59:44 D40
57/67 Michel EDIAR 1:54:36 H45

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

Hélène et Michel sont présents cette semaine aux championnats du monde 2019, dans le sud-est de la Norvège. Hélène nous raconte sa première course norvégienne :

 

Une 1ère course en Norvège : Moyenne Distance à Mørk

Comme toute 1ère course sur un terrain inconnu, il faut s'imprégner la cartographie locale et oublier la cartographie française ; cela peut prendre du temps. Puis, lorsque l'on est subjugué par la beauté du paysage, on peut vite se laisser hypnotiser. Si bien que le résultat sportif n'est pas une fin en soi.

 

Analyse de la course MD :

Départ-1 : heureusement que la zone dégagée est significative, elle m'a permis de me relocaliser rapidement.

 

2-3 : merci au ruisseau pour m'apercevoir de ma dérive.

 

4-5 :

 

5-6 : ma traversée dans le marais pour aller de la 4 à la 5 m'a tellement impressionnée que je suis allée à la 6 de visu en me calant à la petite colline dans le marais mais…sans regarder la carte, le saut par-dessus le ruisseau ne me gêne pas et l'absence du sentier et le bain de pieds en partant ne m'interpellent pas, ainsi que le numéro de poste 159 au lieu de 158. Tout cela pour découvrir au vidage de l'Emit (nom de la puce des nordiques) : PM !

Le pire dans tout cela, si on en croit la trace GPS, je suis passée au poste 6 (158), mais je n'ai rien vu ( ou je ne m'en souviens pas !), pourtant j'ai tendance à regarder tous les numéros devant lesquels je passe .

 

6-7 : après une grosse zone dégagée vers le ciel, je rentre dans la forêt pensant être à la tâche jaune sous le 7, et bien raté, je comprends vite lors de mon 2ème « sommet » que je suis beaucoup trop proche de l'étang-marais. Malgré une prise d'azimut à la sortie du marais, j'ai continué la découverte des terrains scandinaves.

 

7-8 : alors que j'étais plutôt contente ce long inter-poste, je ne sais pas quelle mouche m'a piqué pour longer le ruisseau, (peut-être avais-je chaud aux pieds ?)

 

9-10 : le pompon rose, arrivée à 100m du poste 10, je vois une voiture passer, puis j'arrive sur une route, j'hallucine et je re-rentre dans la forêt. Après un long moment d'errance dans cet agréable environnement, je comprends que le trait noir épais est en fait la route.

 

Bref, il faudra retenir :

- une forêt très agréable, sol moelleux avec mousse, bruyère, myrtilles formant des petits monticules entre lesquelles les chevilles se musclent et rendant difficile le maintien du cap.

- une carte très peu détaillée, ce qui fait perdre ses habitudes de navigation.

- des traversées de marais rafraîchissant les pieds

J'essaierai de me concentrer un peu plus la prochaine fois…

 

Résultats de la Moyenne Distance

Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
39/41 Michel EDIAR 1:33:45 H45
  Hélène EDIAR PM D40

 

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur