Les actus du COPS91

Le prochain entrainement du COPS91 aura lieu le

 

samedi 17 septembre 2016
10h00
à Verrières le Buisson (91)
 
Plus de détails en cliquant ici

Découvrez les toutes dernières actus du COPS91 sur Facebookhttps://www.facebook.com/cops91orientation/

 

Récit de la course (et de son week-end plus globalement) par Fred :

La voiture étant à plat, je n’ai pas pu aller à l’entrainement.

Pendant que Madame allait changer les pneus de la voiture, j’ai samedi après-midi été courir sur Paris au buttes Chaumont par 25°C, 2 parcours de sprint avec beaucoup de relief, une lecture de carte difficile car l’impression était incorrecte. Le problème de la course, ne pas écraser les gens allongés sur les pelouses, ne pas renverser les promeneurs et leurs enfants, essayer d’être sur les photos de mariage.

Dimanche, je vais courir à Fontainebleau, il aurait fallu s’inscrire, j’ai donc fait le circuit loisir.
Le temps n’était plus celui de la veille, il pleuvait. Après la course, j’ai fait les 5 petits sprints style orient shows. Chaque parcours prenait de 1 :30 à 2 mn. Un PM pour ne pas avoir vu un inter-poste de 1 mètre. deux ronds accolés!!

Au retour, en haut de la côte descendant vers chez moi, l’embrayage me lâche. Je finis en roue libre jusqu’à 200 mètres de chez moi. Comme il pleut fort, j’appelle madame pour pousser la voiture.
La Picasso est lourde à pousser surtout dans les montées.

Lundi matin Madame a été au garage, plutôt que faire réparer, elle en a commandé une neuve.... On espère la livraison avant Orléans ! Sinon je viens sur le dos de Madame !!
Le Week-end prochain, je vais aller à la course à pied ou en vélo, cela reviendra moins cher !

Fred

Merci à Citroën !

 

Les résultats du COPS 91 :

Fred 6ème sur son circuit jaune (circuit loisir)

Odile 53ème sur le circuit Dame (problème au genou)

Marie-Pierre 59ème sur le circuit Dame

Alixe 25ème sur le circuit bleu

Nicolas 107ème sur le circuit Homme (problème au dos)

 

Retour sur les courses du week-end de Pâques d'Odile, au pays des escargots :

D’habitude, Pâques c’est en Alsace. Mais cette année, trop occupés à d’autres organisations, les clubs de la région ont « délégué » la chasse aux balises (même pas en chocolat) à la Bourgogne voisine.
Quelle chance ! plus proche de chez nous, Pâques en Bourgogne nous donnait l’occasion d’une virée, soit dans les Côtes de Nuits, soit dans la Vallée d’Ouche : entre les deux mon cœur balance …
Jusqu’à samedi, je pensais être la seule représentante du COPS mais, surprise, Fred était là avec Brigitte, en amoureux (et en gastronomes semble-t-il).
N’ayant pas pris de licence avec double surclassement comme les années précédentes (grâce aux parcours de couleur, merci la Fédé), j’ai dû cette fois me plier au règlement et courir les circuits H dédiés aux D60.

Etape 1 – tout à l’azimut sur un terrain à flanc de coteau. A peine 2 km de distance. Quand je termine, j’ai l’impression d’avoir à peine commencé : 28 mn, ça ne m’était jamais arrivé, et encore je n’ai vraiment pas forcé. J’aurais dû peut-être car je suis classée 5ème derrière deux Suissesses, une Belge et une Lithuanienne. Première French de la catégorie donc ! ça console un peu mais je garde surtout le goût de la frustration. D’autant que l’après-midi est très belle sous le soleil guilleret du jeune printemps.

Etape 2 – à peine plus longue que la veille et encore plus facile (on voit quasiment certaines balises d’un poste à l’autre …). Cette fois je suis 4ème, la Suisse toujours devant. Je me console en me faisant un entraînement improvisé sur la carte de la veille.

Etape 3 – enfin de quoi rire un peu : 4 km et un peu de dénivelée. Je cours autant que je peux mais fais deux erreurs, la première en acceptant l’avis de Ruth, une (autre) Suissesse qui courait dans les mêmes horaires que moi sur les trois étapes, en dépit de ma propre lecture de carte qui était pourtant la bonne ; la deuxième en me trompant tout simplement, faute de concentration. Dommage. Je considère avoir perdu environ 6 mn sur ces deux erreurs, c’est beaucoup, mais je me suis amusée.

Au final, je termine donc 5ème des D60, ce qui me fait penser que j’ai quand même dû progresser un peu ces dernières années. Y’a pas d’âge …

Odile

Merci à Odile et Fred d'avoir vaillamment défendu les couleurs du club  !

Retour sur la course de Marie-Pierre ce 20 mars dernier, autour de la très belle abbaye :

Après une tentative de négociation par e-mail la veille avec le GO78 pour un départ plus tôt que 11h23, et en même temps que Philippe (10h30) sans succès, nous voilà partis pour la course.
A noter cette semaine, 2 heures de sommeil de plus que pour le relais de la semaine dernière et presque à la maison, mais visiblement cela n'a pas été bénéfique.
Arrivés sur place parking en bordure champ balayé par les vents et à 800 mètres de l'accueil. Il fait pas chaud, où est passé le soleil de la semaine dernière ?
Philippe arrivé à l'accueil part illico pour le départ à 500 mètres de là. Moi j'attends et croise Nico qui va partir, et Odile qui a fini, ainsi que Cédric Wu qui a fini également.
15 minutes de lecture sur fauteuil de camping en sous bois, je décolle pour rejoindre le départ, j'arrive juste au moment de l'appel de mon nom.
Je retrouve Samuel dans le sas, juste le temps de se dire bonjour et c'est parti.

Samuel me rattrape à la balise départ et on fait les premiers mètres ensemble, puis il part sur la gauche... et je continue pour chercher la première balise et une première galère 28 min plus tard et avec l'aide d'un autre concurrent je
fini par la trouver. Problème d'appréciation des distances, un peu découragée je repars pour les suivantes. Tout va bien la 4ème est loin dans une sacrée descente mais ça passe. Idem pour la 5ème. La 7ème c'est plus compliqué et la 10
et la 11 une vraie catastrophe. Je joue la sécurité en prenant les chemins mais je perd du temps. Passage à la balise spectacle où il reste un spectateur. Philippe qui m'encourage. Changement de partie de la carte, la végétation devient
très dense mais les pentes sont tjrs là. Il me reste 5 balises à trouver pour en finir. La balise 16 impossible de mettre la main dessus je descends je remonte, j'entends des animaux sans savoir ce que c'est (des marcassins ?), je jardine
dans le secteur et fini par la trouver, une définition non comprise et 22 min pour une balise. Il en reste deux ça sent la fin et je commence avoir faim pour le coup. J'assure par les chemins et j'arrive à la GEC. Il reste 3 personnes du
GO78 et Philippe qui m'attend patiemment. Lot de consolation je ne suis pas la dernière, une personne manque encore à l'appel. On me félicite de ne pas avoir de pm et je remercie d'avoir laissé les balises sans manquer de préciser que
j'avais prévenu en demandant un départ plus tôt. A la GEC on me demande si Fred était là car il ne s'est pas présenté au départ, pas de news de mon coté. Philippe me dit qu'il a croisé Nicolas à la fin de sa course, dur aussi pour
lui apparemment. Une course de CO très longue avec des moments galère mais pas de pm.
Il y a encore du travail notamment sur les distances et les définitions.
 

Merci à Marie-Pierre pour ce témoignage de course et bravo pour son abnégation (3h43 de course).

Clin d'oeil au COPS qui non seulement reste jusqu'à la remise des récompenses mais aussi jusqu'au démontage du matériel !

On n'avait pas de nouvelles de Poulett'O notre mascotte depuis un bail : Alixe a retrouvé sa trace ce week-end !

 

paques pouletto