Les actus du COPS91

Après une reconnaissance récente sur un terrain similaire, cette fois-ci était la bonne pour Kloug et Nathalie, nos rand'orienteurs : Direction le nord de la France et l'Aisne, pour participer à la Transforestière 2017, un raid de deux jours. Reportage de Kloug :

Pour la première fois où Nathalie a participé à un raid sur deux jours, elle a été baptisée. Baptisée avec de l’eau.
Nous avons eu de la pluie pratiquement de manière non-stop sur les deux jours.

L'écriture de ce compte rendu de course m'a donné une idée en vous proposant un petit jeu concours avec la pluie (ou l'eau) comme thème de chansons à trouver dans le texte. A vous de me dire par retour d'un petit courriel qui sont les auteurs ou interprètes.Il y a bien sûr quelques petites subtilités ou jeu de mots. Vous aurez le nombre de réponses à trouver à la fn de l'article, ce qui vous oblige à le lire, hahaha.

Nous avions décidé de participer à la Transforestière, épreuve organisée par nos amis belges de l’ASUB. Cette année le parcours se tenait en France dans la forêt de Saint Michel en Thiérache avec l’aide du club de Vervins orientation.
Nous avions choisi le parcours randonneur long, sans classement, Nathalie ne courant pas.

Arrivée la veille avec une chambre d’hôtes très sympa à Eparcy et un diner dans un très bon petit restaurant à Parfondeval, un des plus beaux villages de France. La pluie ne faisait plus de claquettes sur le trottoir à minuit.

IMG 0314
chambre d'hôtes à Eparcy

Arrivée à l’abbaye de Saint-Michel, lieu magnifique pour un départ de course d’orientation.

26306890
Vue idéale sous le soleil

Echanges d’informations avec l’organisation et à 9 h 30 nous entamions le report des points sur la carte.
Alors pour ceux qui connaissent l’O Biwvak ou le raid Bombis, c’est pareil. Nous avons un carré report au 15 000ème et il faut mettre les points sans se tromper. Si nous avions du choisir un nom d’équipe j’aurai pris raiders on the storm (je l’ai déjà utilisé)

Quel dommage que le temps ne soit pas de la fête car cette forêt mérite d’être vue sous un meilleur jour et une plus belle luminosité. Une à une les gouttes d'eau me dégoulinent dans le dos, malgré le gore tex.

Côté carte nous avons dû passer des ruisseaux gonflés par la pioggia descendue du ciel. On peut dire qu’il y avait de l’eau vive et sans ponts et on patauge dans la gadoue. Ce qui fait que nos chaussures et chaussettes étaient sales et trempées à tordre. Pas de quoi chanter sous la pluie.

Ce premier jour fut marqué par la visite de la ligne Maginot avec des bunkers de défense et des fossés anti chars.
Il est étonnant de voir que la forêt a repris ses droits car on imagine mal une ligne de défense en plein bois sans aucune visibilité.
Désolé mais sortir les téléphones pour faire des photos sombres… pas eu envie.

4109861219 43c189c781 b
Alors en voici une image dont nous n’avons pas profit&eacute...

Alors, je ne sais pas si vous êtes comme moi messieurs mais quand je ne transpire pas trop et que l’humidité frise les 100 % et que toute la pluie tombe sur moi, je n’arrête pas de faire des pauses pipi. Ou alors c’est un problème de prostate. Je ne compte plus les stops techniques.

Même si la forêt était le cœur du parcours nous sommes passés à côté des prés où il y avait des blancs moutons mais sans bergère. Normal il pleuvait et elle avait dû rentrer.

Nous sommes arrivés au bivouac vers 16 h 30 (6 h 30 pour 22.3 km au total et 473 m de dénivelé) et la pluie a eu la bonne idée de s’arrêter pour que nous puissions monter la tente sans soucis.

IMG 0317
Une vue du bivouac

Les traditionnels pain/saucisse étaient présents (mais pas les frites !) et bien entendu moult bières belges à déguster.
Nathalie préférant le vin rouge nous avons opté pour les deux ! Hips !

IMG 0315
Mais sans oublier l’eau ! Et pourtant avec tout ce que nous avons pris sur la tête...

Nous étions quand même fatigué après ce périple et comme le temps du lendemain prévoyait de la pluie à partir de 12 h… (encore), nous avions décidé d’opter pour la version courte. Petits joueurs ? D'accord...
Bonne nuit sous la tente avec un endormissement rapide en ce qui me concerne et des petits réveils fréquents (comme en bivouac). Debout à 6 h au son de la radio. Et même pas avec une chanson comme le jour où la pluie viendra.

Le temps ne changeait pas de la veille et même après un petit déjeuner pris par certains dehors, un crachin breton décidait de prendre ses quartiers dans les hauts de France…

IMG 0318
Who’ll stop the rain ?

Nous avions décidé de cheminer sur la mousse sous les sapins, bien plus agréable que les chemins rendus boueux. Nous avions même fini par dire : parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps…

IMG 0320
Découverte insolite. Un champignon tendancieux

Le crachin se transformait en pluie. It’s raining again.
Côté carte nous avons dû repasser les mêmes ruisseaux sans ponts, presque en pire et sans maillots de bain.
Au moins ça c’est du raid d’orientation !

IMG 0321

IMG 0322
Retour à l’abbaye

Fin du parcours vers 12 h30 après 4 h pour une quinzaine de kilomètres (ma montre a eu des faiblesses de batterie).
Pour se changer nous sommes allés dans le bâtiment et avons profité du cloitre. Exactement sur le premier banc que vous voyez là. La pluie en plus, les shorts en moins.

101 SaintMichel BGouhoury 21
Qui aurait dit que nous aurions fait du streap tease dans un lieu de culte….

carteTransfo2017
Ah ! Et puis la carte quand même

Ceci dit cela reste quand même un raid très sympa, avec une excellente ambiance. On vous porte votre tente, même si vous êtes coureurs (du coup on en a vu avec rien sur le dos ! Ca m'a laissé quand même perplexe sur le matériel obligatoire !!) On vous nourrit le soir et les bières sont couleur locale, donc impeccables. Pour ceux tentés l'an prochain dans une approche du raid, voilà la course idéale (commandez le soleil avant).

Kloug Mouillé et Nathalie Humide

PS 1 : et dire qu’il fait si chaud en écrivant ces lignes….
PS 2 : 11 interprètes à identifier

 

Plus de détails sur cette organisation : https://transforestiere.asub-orientation.org/

 

 

Initialement prévue en décembre 2016, la traditionnelle "77" a finalement eu lieu en ce début juillet. Et ce fût certainement un mal pour un bien, car la météo s'y prêta bien. Présentation et récit de course de Nicolas, le seul COPSien engagé :

La "77" est une course un peu spéciale. C'est une C.O. qui est habituellement prévue en toute fin d'année, juste avant les fêtes. De nature festive donc, sans conséquence sur le classement national, elle se distingue d'abord des autres courses par un nombre important de balises à trouver, 77 pour être précis. Son autre point distinctif est le tracé : Très facétieux, il exploite sans réserve les particularités caractéristiques de Fontainebleau comme les rochers (balises dans des infractuosités très étroites où l'on ne passe que de profil ou en rampant), les failles (balises accessibles par échelles) et les grottes (balises invisibles de l'extérieur). Tellement facétieux que parfois on trouve des affichettes aux messages encourageants tels que "courage, plus que 76 balises", ou "eh non rien dans cette grotte, essayez celle d'à côté". Voici pour la présentation.

Concernant ma course, rien de spécial à dire à part que j'avais prévu 3h30 et qu'au final ça fait presque ça, 5h15 en fait (pour 25km). Eh oui, quand habituellement tu jardines à Fontainebleau, sur la 77 ça devient de la culture intensive. Seulement 10 balises au bout d'une heure, toujours pas à la moitié au bout de 3 heures... Je joue le jeu un bon moment, mais arrivés les pépins physiques et les erreurs de lucidité (quand t'es plus sûr d'être passé à un poste, ben t'y retournes), il faut savoir abdiquer intelligemment en raccrochant les wagons de coureurs + rapides et précis. Heureusement qu'il ne faisait pas les températures négatives de décembre ou les 40° d'il y a peu !

carte
A gauche de la carte, non ce n'est pas un ticket de supermarché

 

Résultat de la 77 :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit Commentaire
37/65 Nicolas 5:16:07 la 77 37eme sur 39 finisseurs, et quand même 28 abandons !

 

 + de détails sur la 77

 

 

Fin juin dans les environs de Dijon avait lieu un gros rassemblement C.O. à VTT de 2017 : Le Championnat de France des Clubs.
Une poignée de Copsien(nes) ont fait le déplacement, dont 2 vaillants compétiteurs, Hélène et Fred (et un fidèle supporter, Philippe).
Brigitte et Marie-Pierre, qui les accompagnaient, sont à la plume : 

 

Ce week-end à Corcelles les Monts, temps idéal pour les coureurs. Beau temps, petit vent rafraichissant (mais olàlà les coups de soleil).
Samedi, Mass start. Nos deux héros se lancent dans la course. 15 et 16 km, Une bonne mise en jambe pour le relais du lendemain.
Dimanche, relais Cedric Beil, Fred s'élance en premier, doucement mais surement. Terrain avec dénivelé, il faut pédaler. Prise de relais avec Hélène, avec une arrivée au sprint...

Brigitte

 

Pour ce week-end plus de supporters que de participants selon la répartition suivantes :
Hélène et Fred : participants
Brigitte, Marie-Pierre et Philippe : supporter
Départ Samedi matin : après avoir embarqué le vtt, le sac de CO et Hélène nous voilà en route (Moi, Hélène et Philippe) pour Corcelles les Monts.
Arrivée dur place un chemin bien poussiéreux nous change la couleur de la voiture et nous arrivons sur champ de blé fauché faisant office de parking.
Nous retrouvons sur site Fred et Brigitte ainsi que les collègues de l’Asco et Michel Cheriau de l’As Samois.
Samedi après-midi au programme Mass start.
Départ en ligne.
Un départ grillé, une chaine cassée et une chute plus tard la course est lancée.
Particularité du week-end 1 tombola et 1 garderie.
Pendant qu’Hélène et Fred cherche les balises nous allons installer la tente au camping.
A notre retour sur place Hélène est arrivée, Brigitte a commencé à cuire version écrevisse, nous attendons Fred.
A l’arrivée de Fred c’est réunion MTBO sur le parking sous une bâche tendue entre les deux voitures histoire de voir quelque chose sur les écrans des pcs.
Nous décollons dans les derniers directions l’Escargotière, hôtel réservé par Brigitte et lieu du repas du soir.
Problème de suivi du bon véhicule, ont fini par trouver l’hotel.
Deux aller et retours plus tard à l’accueil de Fred, l’accès à la chambre est enfin possible. Un bon repas plus tard, déplacement de matériel d’une voiture à l’autre en prévision de la course du lendemain.
Direction le camping pour Philippe et moi et les chambres pour Fred et Brigitte.
Dimanche matin.
Après une bonne nuit de sommeil, je me rends compte que les plaques de Fred et Hélène sont restées dans ma voiture, appel à Brigitte pour les informer, Hélène cherche aussi ses chaussures, ah elles sont également restées dans la voiture.
Je me rends au plus vite au lieu de course pour ramener le matériel.
Arrivée sur place il manque une vis de serrage de roue arrière à Fred sans cette pièce impossible de prendre le départ, le temps s’écoule et toujours pas de solution, on envisage toutes les solutions :
- Récupérer le vélo d’un poseurs
- Récupérer le vélo de la personne qui s’est cassée la clavicule sur la course de la vieille
- Finalement Fred revient avec un écrou de blocage de roue utilisé pendant le trajet par un autre concurrent
- Tout le monde s’y met et direction le départ, et là oublie de puce aller/retour à la voiture pour que Fred récupère sa puce.
Je retourne au camping ranger la tente et récupérer Philippe.
Nous passons prendre du pain pour le pic nique et nous rejoignons l’aréna pour une séance de vidéo/photo/encouragement dont seul le Cops à le secret.
Le faux plat montant de l’arena facilité les choses.
Fred en termine et passe le relais à Hélène qui attendait avec impatience de partir pour sa course. 30 minutes plus tard Hélène est de retour re-séance photo/vidéo.
Retour à la voiture, rangement du vélo, recherche de la personne pour rendre le boulon de secours.
Nous attendons avec Brigitte et avec impatience le tirage de la tombola et les spéculations vont bon train : que faire du VTT qui est le 1 er lot pour le ramener.
Bon finalement nous n’avons pas gagné mais Martine de l’Asco est repartie avec une bouteille de vin.
Nous attendons la fin de la remise des prix pour récupérer les banderoles et flammes FFCO en prévision de MTBO. Philippe range avec maitrise le matériel, nous sommes sur le départ et là une personne arrive indiquant qu’elle a besoin du matériel FFCO pour une course la semaine prochaine, du coup Philippe ressort le matériel du coffre.
Entre temps on récupère des sandwichs restant de la buvette et c’est le départ.
Au retour Michel nous accueille en tenue Cops suite à une petite sortie VTT.
Débrieffing du week-end et retour à la maison.

Marie-Pierre

 

20170624 142200

20170624 160314

20170624 161723

20170624 190936

20170625 105537

20170625 105705

pouleto

 

Résultats de la Mass Start du samedi :

Classement Copsien(ne) Temps  Catégorie
9/12 Hélène 1:16:06 D40
31/33 Fred 1:37:41 H50

 

Résultats du Relai (Trophée C.Beill) du dimanche : 

Classement Copsien(ne) Temps
21/40 Fred + Hélène 1:41:16

 

 + de détails sur cette organisation : http://cfcvtt2017.fr/

 

 

En vue de la Transforestière (rando orientation sur deux jours) prévue fin juin, Kloug et Nathalie sont allés faire une randonnée de 20 kilomètres en forêt de Compiègne. C’est le club de VTT local qui proposait bien entendu des circuits vélos mais aussi des circuits pour les marcheurs. Bilan :

Après quelques kilomètres de plat dans une forêt très agréable nous avons eu quelques bons dénivelés. En scrutant les arbres, les bosquets, la végétation et le terrain je me disais qu’il y aurait de belles cartes de C.O. à faire.

IMG 0310
Départ vers 8 h 30 avec un passage pour admirer l’arrière du château.

Après quelques recherches sur le merveilleux site internet de la fédération (je flatte, vous remarquerez ! Hihihi), j’ai vu qu’il y avait un club à Compiègne mais visiblement son site internet, à ce club, ne vit plus depuis 2014. Le président de la FFCO pourrait nous dire s'il y a encore une activité. c'est vraiment dommage de ne pas profiter d'un tel endroit.

IMG 0311
Le circuit proposé passait par la "pierre qui tourne" locale (comment est-elle arrivée là toute seule ?)

IMG 0313
Puis par un joli point de vue

Le temps était chaud mais sous le couvert végétal, la température était supportable.

Après quelques temps de pause nous avons terminé notre circuit en 3 h 55 pour 20 kilomètres.

Circuit

Dommage de ne pas être passé à Rethondes (à droite de la carte), dans la fameuse clairière (je vais laisser nos jeunes adhérents du club chercher ce qui s’est passé là) et dommage de ne pas faire un circuit de nuit.
Nous aurions peut-être entendu et aimer le son du cor le soir au fond des bois.
Cette dernière phrase est une double contrepèterie que nous devons à Alfred de Vigny. Ca c’est pour les plus grands !

Kloug Ponpooonnnn

 

 

Le bois du Manet recèle des surprises.

Lors d'un petit entraînement avec Nathalie nous avons trouvé un gros mot, écrit par la mousse des bois, à destination des lecteurs de cartes que nous étions ! Ah ben c'est agréable...

GrosMot
M'enfin !

 

Dans le bois de Verrières, les arbres ont des yeux ! Si, si

ArbreaYeux
Là si la forêt nous épie, on peut avoir peur

 

Kloug

 

 

Au COPS91, L'entrainement de juin c'est sacré : sprint et merguez à Saclay ! Récit de Kloug :

Pour le dernier entraînement avant les vacances, notre grande direction avait préparé des sprints dans notre bonne ville de Saclay.
Cette agitation entraîne généralement des questionnements de la part des habitants du bourg qui se demandent se que l'on fabrique à courir dans tous les sens.
Je me suis arrêté à trois reprises pour expliquer ce qu'était, la C.O, qu'il y avait un club à Saclay, etc.. Qu'il y aurait présence du club au forum des associations en septembre. Bref un peu de publicité.

entrainementSaclay3
La course de mercredi (pour ceux qui l'avaient faite) a laissé des traces.

 

Nous avions également la présence de nombreux membres du club et de deux demoiselles (avec qui je travaille, debout sur la photo) qui veulent se mettre à la C.O.

Notre président traceur aime beaucoup les pièges et sur la balise du "terrain de football", le détour par Novotel était impossible.
Elle se trouvait à l'intérieur et pas à l'extérieur.
Il fallait bien lire la définition.. Coup réussi par le président puisque deux ou trois coureurs (reuses) se sont fait piégés.

entrainementSaclay4
C'était l'occasion de découvrir la mascotte Velcoup (pour Vélo et Loup) des championnats d'Europe de C.O. à VTT.

 C'était également l'occasion de faire part aux membres du club et aux autres lecteurs qui seraient intéressés de l'ouverture d'une école de course d'orientation à destination des enfants et aussi des débutants à partir de septembre. Nous verrons quelle périodicité nous allons proposer.

Et comme de coutume cela se terminait par un BBQ dans la douceur du soir.

entrainementSaclay2
Belle table non ?

 

Klouggy