Amoureux de sport nature, nous accueillons et accompagnons débutants, expérimentés et compétiteurs, en solo ou en famille, dans la pratique de la course d'orientation sous toutes ses formes : à pied, à VTT, à ski, en raid...
Passionnés et engagés, nos bénévoles vous proposent entrainements encadrés pour les adultes, école de C.O. pour les jeunes.
Affiliés à la Fédération Française de Course d'Orientation (FFCO), nous organisons des compétitions officielles en Essonne.

 

 

Les actus du COPS91

Le prochain entrainement du COPS91 aura lieu le

le samedi 25 septembre, 10h00, à Igny

Envie d'en savoir plus ? Voir les détails de ce rendez-vous

 

 

Le prochain cours de l'école du COPS91 aura lieu le

le samedi 25 septembre, 10h00, à Igny

Envie d'en savoir plus ? Voir les détails de ce rendez-vous

 

 

De retour cette année, le Normandie O'Tour proposait 3 courses urbaines.

Le samedi, 1 sprint en parc au Havre et 1 moyenne distance nocturne dans Honfleur. Le dimanche, 1 longue distance dans le Havre.

4 Cops ont fait le déplacement (Justine, Thomas, Hugo, Nico), et pour partager cette excellente escapade, Sandrine et Sylvain de DSA se sont joints à la bande.

 

 

Résultats de l'étape 1

Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
3/11 Hugo JAEGLER  16:41  H21
3/5 Thomas DESREZ 24/39  H35

 

Résultats de l'étape 2

Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
3/5 Thomas DESREZ  1:04:30  H35
6/10 Hugo JAEGLER  0:57:00 H21
8/9 Justine ROY 1:13:11 D21
10/12 Nicolas CONSTANT  0:59:45 H40

 

Résultats de l'étape 3

Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
1/4 Thomas DESREZ  1:20:06 H35
3/8 Hugo JAEGLER 1:27:57 H21
5/7 Justine ROY  2:00:05 D21
13/13 Nicolas CONSTANT  1:33:40  H40

 

Classement général

Classement Copsien(ne) Temps Total Catégorie
2/3 Thomas DESREZ  2:49:15 H35
3/8 Hugo JAEGLER 2:41:38 H21

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

Initialement prévue à Pâques, cette compétition s'est finalement déroulée en août, venant enrichir le programme estival de course d'orientation.

Coté COPS, c'est Justine et Thomas qui en ont profité, en s'engageant sur 2 des 3 étapes, dans la catégorie Open Violet. Voici leurs impressions !

 

Etape 2

Quelques erreurs d'orientation mais contente d'avoir réussi à finir sans pm, d'avoir fait des cap plutôt pas trop mal et de n'avoir pas suivi les coureurs dans tous les sens.
Beaucoup trop chaud par contre.

L'étape 3 sera sans moi après une aprem difficile suite à insolation, déshydratation ou indigestion

Justine

 

Weekend de CO en Bourgogne. Pas d'étape 1 pour nous, donc on commence par l'étape 2. Open violet long avec 17 balises, donc violet = difficile techniquement et moyennement physique. Cela nécessite de bonne capacité d'orientation et de lecture de carte. C'était le cas. On navigue assez peu sur les chemins, les balises ne possèdent pas toujours de points d'arrêts. Et long, 9 km en ligne droite entre les postes.
Du jardinage 1 balise sur 3 environ. Pas de postes manquant (PM) et rentré avant la fermeture des circuits : objectif validé

Thomas

 

 

Etape 3

Fait "normalement" jusqu'à la 9. Puis j'ai coupé de la 9 à la 15 puis enchaîné 16-17.

1h avant le départ je ne pensais pas partir mais j'ai préféré toute de même y aller. Enfin de compte ça allait pas trop mal mais la chaleur était difficilement supportable et j'ai préféré coupé pour être moins longtemps au soleil et risquer d'être encore mal l'aprem...

Justine

 

3 ème et dernière étape. Du bon et du moins bon. J'ai galéré dès la première... Ensuite un mauvais choix d'itinéraire sur la 4 où je me retrouve au milieu de buissons denses et épineux après l'escalade d'un rocher ... Je croise aussi un serpent en forêt, que je contourne. Quelques fois, je me suis recalé avec d'autres coureurs. Par contre, je profite d'un long interposte sur chemin pour accélérer.
Je finis 1 sur 3 dans la catégorie OVL avec Justine 3eme en PM. Mais je serais en fond de classement avec les coureurs des autres catégories sur le même circuit.

Thomas

 

 

Résultats de l'étape 2

Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
2/3 Thomas DESREZ 2:55:29 Open Violet Long
3/3 Justine ROY 3:01:17 Open Violet Long

 

Résultats de l'étape 3

Classement Copsien(ne) Temps Catégorie
1/3 Thomas DESREZ 2:30:02 Open Violet Long
PM Justine ROY - Open Violet Long

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

La course de trop ? C'était la dernière étape aujourd'hui de cette semaine de O'France.

Les coureurs devaient encore affronter une longue distance, la deuxième de cette semaine. A noter que lors de la dernière édition des O'France, il y avait un sprint et quatre étapes. Cette année, il y avait une cinquième étape. Comment Nico et Hugo ont géré cette dernière étape ? Est-ce que faire 50 km de vélo la veille d'une longue distance était la meilleure idée ? Réponses dans les récits de courses de Nico et Hugo !

 

Ma course démarre mal. Déjà parce que je suis déjà fatigué au départ, mais je ne rejetterai pas la faute sur la sortie en vélo de la veille, mais plus à l'accumulation des courses.

Ensuite, c'est une longue distance : 10 km, 390 m de dénivelé et 22 postes. Autant de balises pour le double de distance qu'hier, autant dire que j'étais déjà épuisé avant d'être parti.

Et puis elle a réellement mal démarré : j'ai eu du mal à trouver ma première balise. Je devais traverser une grande clairière, mais j'ai du mal à comprendre comment en sortir. Je sors comme je peux, mais je ne suis plus bon sur l'itinéraire et perd quelques minutes sur la première. Ça s'annonce bien.

Je me ressaisis et file vers ma deuxième et troisième balises, avant d'entamer mon premier long interposte qui traverse la carte du nord au sud. Je mets un petit moment à trouver le bon chemin qui descend au sud et j'effectue plusieurs sauts pour passer d'un layon à un autre.

Puis commence la partie trail et la phase d'approche de la balise. je traverse la carte en 25' pour rejoindre ma quatrième balise. Au sud de la carte, la forêt est beaucoup plus propre, c'est bien plus plaisant et facile de courir. Mais ça ne durera pas.

Dès la sixième balise, je me retrouve à jardiner dans une parcelle extrêmement dense à la recherche d'un éperon de terre. Je tourne dans la parcelle, essayant de lire le relief à travers la végétation. Je finis par la trouver, comme souvent, quand je décide de faire demi-tour pour l'attaquer d'un autre bord de la parcelle et qu'elle est en fait juste derrière moi.

Le traceur nous fait visiter le sud-est puis le sud-ouest de la carte, où le terrain est plus semblable à ce qu'on a déjà vu, avec beaucoup de falaises, de relief et de zones rocheuses.

Après une partie à flanc comme je les aime et qui me réussissent plutôt bien, je fais une grosse erreur sur ma balise 12 où, au lieu de longer les falaises, je décide de passer par-dessus le plateau qu'elles délimitent, mais je ne comprends pas le relief de l'autre côté du plateau et je suis obligé de revenir au falaise pour me recaler. A ce moment-là, je suis tout au sud de la carte, j'ai une ampoule qui commence à se former plus bas que le strap que j'avais mal mis et il me faut remonter tout au nord de la carte pour rejoindre l'arrivée.

J'en suis déjà à 1h30 de course. Trois balises pour entamer la remonté dans une partie exploitée et plutôt bien dégagée, puis vient le second long interposte 15-16. Je décide de repasser par le même chemin, au moins je peux courir sans réfléchir.

Quelques sauts de layons pour m'approcher de la 16 et me voici enfin à quelques balises de l'arrivée. Il y a beaucoup plus de monde dans cette partie et beaucoup de gens sont en file indienne jusqu'à une balise pour se séparer pour la suivante, il ne faut pas se laisser attirer vers les balises qui ne sont pas les siennes.

Chose très inhabituelle, ma 19e balise est sur un chemin ! J'ai vérifié deux fois le code de poste pour être sûr de ne pas prendre la balise d'un circuit bleu, mais oui, c'était bien la mienne !

Une dernière montée sur une colline, la redescente de l'autre côté, on entend le speaker de l'aréna et ça commence à sentir la fin du parcours et les frites.

Pour la 21e balise, j'étais cuit après plus de 2h20 d'effort et décide de ne pas m'aventurer hors sentier et fais un petit détour par les chemins pour m'approcher. Heureusement, elle se voyait de loin, perchée en haut d'une butte. Ça y est, c'est la fin, je sors de la forêt, l'arche FFCO est au loin. Je termine en 2h26'39” à 59e place sur 88 partants.

Au classement général, je finis à la 51e place. C'était une belle semaine de course d'orientation, les terrains jurassiens sont exigeants, techniquement difficiles et physiquement éreintants. J'aurai aimé avoir une catégorie H21A, pour ne pas avoir les mêmes parcours que les avions de chasse. Il faut bien avouer qu'on jouait pas dans la même cour, mais au moins ça m'a donné une idée sur ce que je vaux sur les circuits des élites. L'organisation était au top, nous n'avons pas vu le moindre problème pour gérer les 2000 coureurs, bravo aux clubs JSO et ASQuetigny ! On reviendra dans le Jura !

 


Hugo

 

Cette dernière course est je crois mon plus mauvais classement, mais je suis enfin satisfait car j'ai trouvé proprement (aucune aide reçue, seulement un ou deux jardinage) toutes les balises. Qui dit longue distance dit longs interpostes.

Mon premier long interposte arrive dès la 3ème balise, mais je suis en confiance car j'ai très bien négocié la 1 et la 2 juste avant.
Pour rejoindre la 3 donc, je choisis le long détour par le poste secours puis la route forestière que je rejoins en bordure de carte (aujourd'hui j'ai les chaussures sans picot). Après la route forestière je retourne dans les chemins et sentiers plus ou moins larges et visibles, et je ne fais qu'une erreur d'embranchement que je corrige vite en faisant marche arrière, contrairement aux jours précédents où j'aurais plutôt continué tout droit en cherchant une autre solution. Temps total pour cet interposte : 20 minutes :

 

Entre la 3 et la 9, de petits interpostes uniquement, et seulement 2 jardinages.

Mon deuxième long interposte 9-10 s'est passé tout autrement. Ne voulant pas faire de long détour, j'ai choisi l'option de suivre les chemins et sentiers, intersection après intersection.
Ca se passe mal dès la sortie de la 9 où je me retrouve sur un chemin mais pas sûr de ma position exacte. Je choisis de contourner la grosse zone humide interdite par la droite (l'est) mais le sentier est vraiment merdique, l'herbe très haute. Je décide alors de faire demi-tour et de passer par le poste de secours, tant pis si je pars dans la direction opposée de ma balise. C'est seulement en analysant ma trace après course que je réalise que je n'étais pas du tout sur la zone humide interdite, mais plus au sud dans un marais. Tout ça parce que je n'étais pas sûr de ma position précise sur le chemin, après la sortie de la 9.
Ensuite, toujours sur cet interposte, avant de rejoindre le 2ème poste de secours, je fais deux hésitations à des embranchements. La première hésitation me coute 30 secondes mais au moins je ne m'embarque pas sur un sentier qui m'aurait emmené à la catastrophe. La deuxième hésitation est plus grave : Je m'étais engagé pourtant sur le bon embranchement, mais j'ai changé d'avis et pris l'autre embranchement, le mauvais, qui m'a fait faire du hors sentier jusqu'à ce que je me recale avec le poste de secours, alors que je n'aurais pas dû y passer si j'avais bien cheminé.

Ca a l'air facile en lisant la carte, mais sur le terrain c'est plus compliqué : les embranchements sont dans des zones de relief, le chemin disparait rapidement au détour d'une pente ou d'un virage, donc il est souvent difficile de regarder et confirmer, à distance, quelle direction prend vraiment l'embranchement avant de le prendre. Sans parler de la végétation qui envahie les chemins en cette saison, et peut fait passer un beau chemin carrossable sur la carte pour un chemin mal entretenu, voire un sentier, sur le terrain.

Après cette erreur d'embranchement, je passe par le poste de secours et reprends mon cheminement à travers les chemins et sentiers sans faire d'erreur cette fois-ci, jusquà la 10 en sortie de clairière. Temps total pour cet interposte 45 minutes !! :

Le reste de la course se passe très bien, j'enchaine parfaitement 11-12-13-14 arrivée.

Nico

 

 

Classement de la longue distance du jour 5

Classement Copsien  Temps  Catégorie 
59/87 Hugo JAEGLER 2:26:39 H21 
70/75 Nicolas CONSTANT 2:18:16 H40

 

Classement général

Classement Copsien  Temps total  Catégorie 
51/ Hugo JAEGLER H21
PM Nicolas CONSTANT - H40

 

Merci aux organisateurs et aux bénévoles !

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur

 

 

L'avant dernière étape est souvent la plus difficile, car les organismes commencent à accuser le coup de l'accumulation des courses.
Heureusement, les organisateurs ont choisi une carte un peu plus facile pour la moyenne distance d'aujourd'hui. Comment vont nos valeureux COPSiens ? C'est ce qu'ils nous racontent, avec le résumé de la course du jour.

 

Effectivement, les courses s'enchaînent et les organismes fatiguent. Heureusement pas de grosses blessures, des éraflures et des ampoules que l'on soigne avant de prendre le départ de la course du jour : une moyenne distance de 4,9 km, 230 m de dénivelé et 22 balises ! C'est le plus grand nombre de balises jusqu'à présent, ce qui laisse penser que la course devrait être plus rapide donc la forêt moins compliquée.

C'est vrai que la carte présente des grandes parties blanches, c'est-à-dire où la courabilité est normalement très bonne, mais comme souvent depuis le début de la semaine, ça cache souvent des zones de cailloux ou des champs de ronce qui ont pris possession des lieux depuis les dernières pluies. Je m'élance donc vers mes premières balises avec directement une course à flanc comme je les aime, qui me permet d'arriver rapidement sur ma seconde balise. Mais encore une fois, l'excès de confiance ne paie absolument pas et sur ma troisième balise, un point d'attaque approximatif et la zone remplie de cailloux et de ronces me font tourner en bourrique. Je reviens sur mes pas pour retrouver le chemin et trouver un véritable point d'attaque et finis par trouver ma balise (en presque 5'). Je ne suis donc pas totalement en confiance quand je réfléchis à mon itinéraire pour aller au poste 4 et je choisis d'aller vers l'est pour m'appuyer sur un muret afin de trouver un layon qui m'approche de la balise. Malheureusement je n'avais pas prévu le champ de ronces à traverser. Pas sûr que cet itinéraire soit vraiment le plus judicieux, mais sur le moment je n'avais pas vu qu'on pouvait également remonter le chemin vers l'ouest, pour prendre un autre layon qui comportait une limite nette de végétation tout près de la balise, ce qui constituait un bon point d'attaque : 


Spirale à la 3 et choix alternatif pour l'interposte 3-4 représenté par les flèches rouges. Quel était le meilleur ?

Pas de problème sur la 5 comme j'avais déjà repéré le chemin et me dirige vers la 6 où je perds quelques secondes à me recaler sur un chemin où j'ai couru trop vite. J'arrive à la 7 qui est un papillon (le premier de la semaine !), c'est-à-dire un poste où je reviendrai plus tard dans ma course, créant ainsi une petite boucle dans le circuit. Cette boucle est située au nord de la carte où la végétation est plus dense et les falaises et zones de lapiaz réapparaissent. Comme pour se souvenir des étapes précédentes… Je commets une erreur dans ma lecture du relief entre la 9 et la 10. Pensant pouvoir faire une course à flanc, je ne vois pas que les courbes s'arrêtent pour représenter un col. J'arrive donc dans une vallée et je ne comprends plus rien. Je remonte le chemin et je comprend que ma balise est de l'autre côté du col. Encore quelques secondes de perdues :


Un papillon !

De même à la 12 où j'ai du mal à lire le relief et préfère me baser sur les intersections de chemins pour attaquer mon poste, quitte à perdre un peu de temps. La fin de la course est relativement propre, où je traverse une partie de la forêt mieux entretenue. Le temps de remonter vers l'arrivée et je termine en 1h19'23” à la 76e place sur 95. Il semblerait que toutes mes petites erreurs et hésitations me font perdre beaucoup de temps sur mes adversaires, mais l'essentiel est de terminer !

Hugo

 

Retrouver des sous-bois courants a été un réel plaisir, et les terrains étaient un peu plus variés que d'habiture, notamment avec cette petite zone de fossés humides.
Pour la première fois de la semaine je rentre bien dans la carte pour les postes 1 et 2 :

 

Mais ensuite, ce seront mes habituels problèmes tout au long de la course. En interpostes : pas très appliqué dans le suivi d'itinéraire, même quand ce sont des chemins. Et quand c'est de la course à flanc, ça va si le flanc est droit mais si le flanc comporte des rentrants profonds et que ça commence à tourner, ça se complique. En attaque : les points d'attaques ne sont pas très précis, surtout après plusieurs minutes à progresser au pif dans les sous-bois. En recherche de balise : il faudrait que je commence à lire les définitions en course, un jour. En sortie de poste : je ne ressors quasiment jamais dans la bonne direction, souvent entrainé par la pente ou par les traces.
Sur les 19 balises, j'en trouve 10 proprement (sans jardiner, en arrivant droit dessus), mais il faut enlever celles où j'ai suivi des concurrents et celles où on m'a recalé quand je commençais à m'égarer en plein interposte.

Nico

 

 

Résultats de la moyenne distance du jour 4

Classement Copsiens Temps Catégorie
59/75 Nicolas CONSTANT 1:21:06  H40 
76/95 Hugo JAEGLER  1:19:23 H21 

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur