Dimanche 13 septembre, rendez-vous était donné à Dourdan (91) pour 2 courses sprint dont le championnat de ligue IDF (normalement qualificatif pour le championnat de France). Le COPS a envoyé Hugo, son meilleur espoir, en découdre, et voici son compte-rendu :

 

Ce matin avait lieu les championnats de ligue de sprint à Dourdan. Normalement objectif majeur de ma saison ; cette année, l'entraînement a repris depuis seulement quelques semaines et une semaine auparavant, nous apprenions que les championnat de France de sprint (prévu dans l'Hérault à la Toussaint) sont annulés. Conséquence : les championnats d'aujourd'hui ne sont plus qualificatifs. Je suis tout de même très content d'y aller pour faire de mon mieux. Surtout que c'est ma première compétition depuis le mois de mars ! Et grande nouveauté pour moi : le COLE ont eu la bonne idée d'activer la fonction “SIAir” de la puce : les poste se valident sans contact (COVID-friendly) pour les puces compatibles, plus besoin de s'arrêter pour viser le boîtier. Cela va beaucoup m'aider !

La quarantaine étant également supprimée, plus besoin d'arriver aux aurores et d'attendre de longues minutes avant de prendre le départ. Là chacun se dirige vers le départ quelques minutes avant l'horaire prévu, après son échauffement. Beaucoup moins de pression sur cette course. 2,5 km de prévu, 26 balises, il ne va pas falloir loucher en regardant la carte, un saut de balise est vite arrivé. Les balises sont tellement proches que le temps de me repérer sur la carte, ma 1ère balise est presque dépassée. A cette balise, je retrouve le concurrent parti juste avant moi, qui devait être passablement énervé d'avoir mis autant de temps à trouver cette balise : il part comme une fusée vers la deuxième balise. J'essaye de le suivre sur quelques balises, grappillant du temps grâce à la fonction SIAir et quelques meilleurs choix d'itinéraires. Malgré cela, je me brûle rapidement les ailes et le laisse partir. J'arrive déjà bien cramé dans un petit parc où 7 balises sont réparties dans une toute petite surface.

Lecture de précision obligatoire sur ce passage, qui me fait défaut et je fais ma première grosse erreur où je perd plus 1'. Quand j'arrive à sortir du parc, il ne fallait pas pécher par excès de confiance ou perdre sa concentration puisque : GROS PIÈGE ! (Tous ceux avec qui j'ai discuté après la course sont tombés dedans, ce qui me rassure un peu.) Le rond englobe une rivière infranchissable et je me dirige vers la rive la plus proche : le sud. Je me rends compte rapidement que la balise est au nord de la rivière et fais donc demi-tour pour aller chercher un pont. Je m'engage sur la rive opposée, avant de me rendre compte qu'une maison bloque le passage et qu'il faut faire un détour dans le lotissement pour rejoindre ma balise. Je prends donc une petite sente pour couper entre deux maisons pour arriver … sur une barrière, la sente à été privatisée et je n'avais pas vu la différence de couleur sur la carte. Demi tour jusqu'à la grand route (pratiquement vers la sortie du parc) pour faire un énorme détour pour finalement parvenir à mon poste. À ce moment là, je suis complétement cramé et il me reste 8 balises et la remontée vers l'arrivée ! Je finis comme je peux, je m'écroule après l'arrivée, après 20'47 de course. Je suis 19e / 73, un peu loin de mon objectif à cause de mes trop nombreuses erreurs, dues à un tracé exigeant.

Après m'être remis de mes émotions, il est temps de s'élancer sur la seconde course. Prévue pour être un peu plus longue que le championnat de ligue (4,7 km), mais toujours 26 balises, elles seront donc un peu plus espacées. Comme la course précédente, je rentre vite dans la carte pour enchaîner les premiers balises et je rattrape le concurrent parti juste avant moi avant la 4. A partir de ce moment, je l'aurai sur le porte bagage toute la course, prenant 10 - 15 m d'avance à chaque poste grâce au SIAir. À chaque fois, il refait un effort pour me rattraper et je n'arrive pas à le semer. Techniquement, la course est plus facile (pas de gros piège) et je fais très peu d'erreurs et physiquement nous nous tirons la bourre avec mon adversaire du moment jusqu'à la 20e balise. Là j'ai subitement un point de côté, impossible de maintenir l'allure ! Je lève drastiquement le pied et il parvient à me doubler. Je m'accroche sur les dernières balises et j'arrive même à repasser devant grâce un meilleur choix d'itinéraire (la seule fois de la course où nous nous sommes séparés). Je parviens donc juste avant lui à l'arrivée ! Je termine dans un temps canon de 29'56” et me classe à la 10e place / 71 !

Deux superbes sprints urbains comme on les aime, une bonne reprise avec tous les amis orienteurs. Dommage pour le championnat de ligue où, en temps normal, je n'aurais surement pas été qualifié pour le championnat de France. Beaucoup mieux sur la deuxième course. Mais il y a encore du travail pour revenir à mon niveau ! Et enfin : quel plaisir le SIAir !

Hugo

 

Résultats du championnat de ligue idf sprint

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
19/73 Hugo JAEGLER 20:47  Homme Elite

 

Résultats du 2ème sprint

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
10/75 Hugo JAEGLER 29:57 Homme Long

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur