Les actus du COPS91

Le COPS91 était présent ce we sur la 30e édition du raid orientation le plus ancien de France.

De magnifiques paysages, une météo optimum pour ce type d"épreuve et des tracés de qualité nous ont permis de passer un excellent moment dans le massif du Pilat Rhodanien.

p6120585

Pour sa reprise en raid après son soucis de santé de cet hiver, Marco termine à une  bonne 4e place en équipe avec Michel sur le circuit B en catégorie V1.... Juste derrière nos amis Dominique et Pascal de Livry -Gargan  qui eux terminent 3e  dans cette catégorie.

 

On attend le compte rendu détaillé du Kloug dans les prochains jours.

Le COPS91 était présent avec 3 licenciés sur les futurs terrains des championnats du monde  2011 ce dimanche 29 mai.

Des zones très techniques avec en toile de fond le lac du Bourget et le Mont Blanc. L'extrait de carte la carte partielle  ci dessous vous permettra d'aprécier:

Pour les chevilles, les lapiaz forestiers étaient également au rendez vous...

Côté résultats, c'est Blandine, qui a obtenu les meilleurs résulats avec une belle 20e place.  

 

 

 

 

 

La suite des aventures de El cartografo

cartografo2

Avec le commanditaire en prime (le président de la FFCO ?)

 

Une course DIABOLIQUE


Ah pas doute c’était tentant ! 6 heures d’orientation avec 95 balises
à prendre. Ca va tout à fait dans le sens de mon projet dingo.
Mais je ne le dévoilerai pas ici des fois qu’un malin me pique l’idée.
De toute façon j’ai plus d’un tour dans mon sac, car ce ne serait
pas une « simple » course d’orientation.

Mais revenons à cette « diabolique » course.

Rien qu’à regarder la liste des inscrits, nous avons, Damodile et moi,
vu qu’il n’y avait pas beaucoup de vétéran 2 sur cette épreuve.
Le meilleur sera Monsieur Raid28 alias Dominique Sergeant. Beaucoup
de seniors et de vétéran1 allaient courir l’épreuve à des allures records
(mais comment y font ?).
Nous savions que nous aurions du mal à prendre toutes les balises
compte tenu de notre entraînement. Mais peu importe. L’important
c’était d’être là pour justement faire de la distance et de la technique en
vue des prochains raids.
D’ailleurs c’est assez marrant de constater qu’il y avait au moins
5 à 6 duos sur la course (dont le fameux couple Sergeant-Nael).
Eux aussi devaient se roder en vue de prochaines épreuves.
Le temps s’est mis sur variable avec une légère fraicheur qui allait
vite disparaître dès les premiers kilomètres. Nous étions donc là
vers 7 h 15 pour un départ à 8 heures.
vo23ddpart 

EL CARTOGRAFO

J'ai retrouvé un vieux manuscrit où vous allez avoir
le plaisir de voir le cartographe de notre club en plein travail.
Vous remarquerez juste derrière lui le président :

C'est donc une série type feuilleton à suivre !!!

 

 

Une balade en forêt de Rambouillet
Auteur : Pat le raider

Nous avons couru Jean-Marie et moi le trail des Cerfs ce week-end.
Une super course organisée par l'association evasion sport et
nature 78. Un très beau parcours dans la forêt de Rambouillet.

 Il y avait trois distances : 20, 35,et 50km.
Nous nous étions inscrits sur le 20 km.
Nous avons pris le départ dans les derniers concurrents,
nous avions décidé de partir cool.
Quel bohneur de remonter les concurrents même si cela
n'est pas facile. Jean-Marie comme à son habitude était en pleine
forme, juste un petit mal de mollet dû à sa sortie vélo de la veille
95 km 15 bosses. 
Une gazelle !Il avait pris son rthyme de croisière lui....
Il est resté avec moi jusqu'au 9km mais ses jambes ne le
retenaient plus, il s'est avalé toutes les côtes en courant le bougre..
Je l'ai encore gardé en ligne de mire pendant prés de deux
kilomètres puis hop la fusée avait disparue au contour d'une allée.
Pour ma part le moteur était en surchauffe depuis le départ,
mais j'avais de bonnes sensations, le fait d'avoir essayé de
suivre Jean-Marie m'avait donné un rythme qu'il fallait que je
garde; pendant que d'autres couraient dans les côtes, moi
je m'attachais à les suivre au train. Cela a payé car je reprenais
le dessus sur le plat.
Pendant les 6 dernières kilomètres,j'avais un petit groupe en ligne
de mire; petit à petit j'ai repris du terrain, et dépassé ces
coureurs pardons coureuses...
Des biches en pleines efforts. Une grande descente dans les
dernièrs kilomètres;mes jambes tiennent.