Les actus du COPS91

La suite des aventures de notre cartographe

Trucage présidentiel !! Ohhhhhhh

 

COURIR AVEC CENDRILLON

Dernière épreuve de l’année avec la Mégalonight organisée à Azay le Rideau.

 

Ce fut une belle soirée hivernale (pas de pluie) avec par contre un sol inondé dû à la tempête de la semaine. Donc idéal pour les organisateurs. Les fossés s’étaient remplis et les ruisseaux étaient devenus par endroits de petites rivières.

 

Nous avons débuté la course vers 17 h 50 pour arriver à minuit. La course s’appelait la cendrillon et les trophées étaient des petites sculptures en bois représentant une pantoufle de vair.

 

Le parcours s’est déroulé sur des cartes de C.O à peu près à jour.  C’était donc une course au score.

Sur nos terrains de jeu

Après la O’castor et la Rhône orientation, nous avions mis cette épreuve à notre programme pour voir si nous serions capables de faire le semi-raid 28. Nous avons terminé dans les délais mais nous avons bien senti que passer à 50 km ou plus ce n’est pas (plus) dans nos cordes (petites douleurs partout). Il faut être lucide. 27 km en 5 h 15, nous ne voyons pas comment renter dans les temps demandés pour l’épreuve Turoomesque.

 

Le parcours s’est déroulé sur des cartes de C.O qui nous sont bien connues. Peut-être un peu trop justement et nous avons fait quelques erreurs de débutants plus une ou deux dues à la fatigue sur la fin de la course.

Vous reprendrez bien un p'tit coup de Beaujolais ?

Cette année la Rhône orientation avait lieu à Lamure sur Azergues à une dizaine de kilomètres du lac des sapins  dans le Beaujolais vert (ne pas confondre avec le Beaujolais des vignes).
Et la TRI SAPIN FAMILY a été mon dernier club de triathlon. C’est d’ailleurs à Cublize que j’avais fait mon 100ème triathlon en 2004.
Donc autant dire que le coin, on connaît et nous savions que les 12 kilomètres promis avec 750 mètres de dénivelé n’allaient pas nous décevoir.

 

Christian Cachard et toute l’équipe du CDCO69 avaient préparé ça aux petits oignons. Nous les avons d’ailleurs retrouvés (les petits oignons) dans la soupe paysanne qu’on nous a servi (à volonté) à l’arrivée.