Clap de fin pour les Nuits Franciliennes, le challenge des courses d'orientation nocturnes, avec la Colé étoilée, dernière manche de cette saison 2019 - 2020. Pour la seule étape essonnienne, une petite délégation du COPS a fait le déplacement à Dourdan ce samedi 25 janvier pour prendre le départ à la tombée du jour. Pour les deux parcours, le format de course est similaire : une course au score qui débute dans le centre-ville de Dourdan, puis une grande carte en forêt au sud de la ville et un retour en ville pour l'arrivée. Il faut pointer le plus de balises possible en moins d'une heure et demie pour le parcours court, et trois heures pour le long. Récits du lycanthrope Hugo, Nicolas et Rui/Isabelle.

Les départs sont donnés en masse, espacés de quinze minutes entre les deux parcours. Nico et moi nous élançons donc ensemble et faisons les premières balises en ville à deux. Nous croisons beaucoup d'équipes qui font également au moins le début de la course à plusieurs. Malheureusement, je vais trop vite pour Nico et le sème dans le dédale du centre-ville de Dourdan et il décide de faire la course à son rythme. Je passe donc dans la partie forêt au bout de 30'. Les affaires forestières commencent mal, je galère beaucoup sur les premières balises qui ne rapportent pas beaucoup de points en plus (les points sont représenté entre parenthèse sur la carte). Je ne m'éternise pas quand je ne trouve pas les balises qui ne valent pas grand chose. Le chronomètre tourne et déjà plus d'une heure de passée pour pas beaucoup de points.


Je décide de faire au plus simple entre les balises qui valent le plus de points (4 balises valent 50 points dans la partie forêt) et de ramasser au passage celles qui traînent sur le chemin. La suite se passe mieux, jusqu'au moment où je longe un ruisseau sec. Il devrait y avoir un chemin qui longe la rivière, mais dans le noir et la brume qui commence à tomber dans les parties les plus froides de la forêt, je me perds et ne trouve pas le chemin. Je continue dans les ronces, jusqu'au moment où je commence à voir des yeux qui brillent dans le reflet de ma frontale. Je décide qu'il est temps de remonter le relief à travers les ronces pour rattraper le chemin du haut. Lorsque j'y parviens, je retrouve des frontales qui me permettent de trouver ma balise. J'enchaîne mieux sur les balises suivantes et j'entame la remontée vers le haut de la carte alors qu'il me reste moins d'une heure pour rallier l'arrivée. Je continue de glaner les balises qui traînent sur le passage, mais je me perds une nouvelle fois juste avant de sortir de la forêt et j'abandonne des balises alors que je passe juste à côté. Retour en ville, plus tard que prévu, il me reste vingt minutes pour faire les balises dans la ville. Je décide de ne pas aller chercher les deux balises à l'ouest qui ne rapportent que 10 points chacune, pour aller plutôt chercher une balise à 25 point à l'est. Je joue un peu avec le chrono et mes jambes lourdes d'acide lactique en allant chercher une balise vraiment éloignée avant de sprinter vers l'arrivée. J'arrive en 2h58'19”, juste avant la barrière horaire de 3h, je totalise 765 points sur les 1000 possible et je me classe 20e sur 81.
Hugo

Pour ma course nocturne annuelle, j'ai choisi Dourdan, le retour de nuit est moins long. Ayant trouvé sur internet une frontale de 2000 lumens et +4h d'autonomie, pour moins de 30€, je décide de voir où est l'arnaque en m'inscrivant sur le circuit long de 3h. Finalement l'arnaque c'était moi, puisque la lampe frontale a parfaitement rempli son rôle, alors que personnellement j'ai fait une course vraiment pas terrible. La première partie en ville va trop vite pour moi, je n'arrive pas à suivre Hugo et lire la carte en même temps. Comme il est grand et qu'il n'a pas besoin d'accompagnateur, je décide de le laisser filer devant. Dans cette partie, mon plus gros raté est de vouloir couper un paté de maison en traversant un parc. Avant d'entrer dans le parc je ne vérifie pas où est la sortie, et malheureusement la seule sortie n'est pas du tout là où j'en avais besoin, plutôt à l'opposé. En sortant du parc je suis aussi loin de la balise que quand j'y suis rentré...

Pour la deuxième partie en forêt, la nuit est tombée, j'ai choisi la même stratégie qu'Hugo. Sauf que pour moi, tout est plus lent : je trouve les balises à 50pts en marchant, et je perds du temps sur les balises moins intéréssantes. Je me laisse aspirer, je suis à l'extremité de la carte quand il est l'heure de rentrer. Ca fait longtemps que je ne vois plus de frontales, je dois être le dernier en forêt. Je commence le retour en traversant une grappe de balises, mais pas de chance, je n'en trouve aucune. Je les évite soigneusement, et pas le temps de jardiner.

la CO se transforme en footing linéaire, je n'ai pas le temps d'aller chercher les quelques balises à gauche ou à droite du chemin, il faut vraiment que je rejoigne la ville au plus vite. C'est très frustrant de ne rien tenter. Je cours et je joue avec ma frontale pour m'occuper. Le brouillard est là et on voit à 30m maxi. C'est seulement en éteignant ma lampe que j'aperçois au loin dans la pénombre la silhouette d'un arbre isolé dans un champs, où une balise se trouve. Avec la lampe éclairant à fond, je n'aurais jamais distingué la forme de l'arbre. Leçon pour plus tard : en milieu ouvert, courir à la lumière de la ville ou de la lune. Pas de problème sur la troisième partie en ville, je prends tout ce que je peux prendre et je finis dans les temps sans pénalité.
Nico

Pour nous sur le parcours court, c'était la découverte de la course nocturne, nous l'avons donc fait à deux. Plusieurs surprises nous attendaient, la première est qu'il fallait bien écouter les consignes données avant le départ. En effet, il ne fallait pas se tromper entre les balises en ville à prendre à l'aller et celles à prendre au retour, ce qui va nous coûter deux balises prises au mauvais moment. Les balises en ville étaient relativement faciles à trouver, mais en forêt elles étaient déjà plus difficiles. Nous avons pris du plaisir, nous avons aimé la bonne ambiance et la découverte du centre-ville de Dourdan. Et une soupe chaude nous attendait au bout d'1h23. Une dernière surprise : à la découverte des résultats, nous sommes 27 et 28e sur 61 ! Une belle découverte !
Rui & Isabelle

 

 

Résultat de la Colé Etoilée :

Classement Copsien(ne) Points Temps Parcours
20/81 Hugo JAEGLER 765 2:58:19 Long 3h
27/61 Rui ANTUNES 215 1:23:00 Court 1h30
28/61 Isabelle MARTY 215 1:23:33 Court 1h30
62/81 Nicolas CONSTANT 560 2:49:06 Long 3h

 

 Plus de détails sur le site de l'organisateur