Dimanche pluvieux sur la région parisienne, mais ça ne refroidit pas les orienteurs qui se sont donnés rendez-vous à Nemours pour une régionale pédestre organisée par l'USMelun sur la carte du Ball-Trap. Cette carte est déjà connue, puisque nous avions couru dessus à l'occasion du CRC il y a quelques années. Il faut donc s'attendre à une course assez technique, avec du sable, des cailloux (Fontainebleau n'est pas très loin), mais aussi de la bruyère et une forêt de résineux très roulante. Récit humide par le seul représentant du COPS91 : Hugo.

Il pleut des seaux lorsque j'arrive à Melun pour le départ. Heureusement, ça va se calmer rapidement, mais la forêt est humide et les premiers pas dans la bruyère vont inexorablement mouiller les chaussettes, puis rapidement tout le coureur est trempé. Je pars sur un violet moyen, c'est-à-dire 7,1 km et 15 balises à trouver. Les 4 premières balises s'enchaînent plutôt très bien. On arrive rapidement au premier grand intervalle 4-5. Il faut choisir un chemin pour s'approcher le plus possible sans faire de gros détour, mais il n'y en plus à l'approche du poste. Je choisis de prendre le petit chemin qui serpente entre les rochers et finalement de monter sur le petit plateau et de suivre le relief pour remonter dans la vallée. Je met 12'48 sur cet interposte.

Après deux petites balises au sud de la carte, nous revenons sur le plateau. J'essaye de faire l'interposte 8-9 à l'azimut mais je me fais piéger par la végétation et je dévie vers le fossé au nord du poste. Je me recale grâce aux dépressions au nord du poste pour redescendre sur la balise.

A l'approche de l'heure de course, j'arrive dans un interposte 11-12 difficile, avec une balise 12 placée sur une butte rocheuse. Je décide de monter sur le relief pour attaquer le poste du sud. Je vois une balise au loin, mais je pense que ce n'est pas la mienne, car elle me semble trop au nord. Mais je me suis fait piéger par un groupe de rochers et ai dévié trop vers le sud. Le relief est illisible sous les rochers et je décide de remonter vers la balise que j'ai précédemment vue. Forcément, vous le sentez arriver, c'était bien évidemment la mienne.

Vers la 13, je fais un léger détour parce que je suivais quelqu'un. Finalement, c'est important de bien rester dans sa course et de ne pas se faire influencer par les autres coureurs qui grouillent dans la forêt. Le retour vers l'arena et l'arrivée se fait par la grande zone de sable, vraiment casse-patte en fin de course. Je mets donc 1h07'47” pour boucler le parcours, complètement trempé. Vivement la douche !

Hugo

 

Résultat de la Régionale 2 :

Classement Copsien(ne) Temps Circuit
31/80 Hugo JAEGLER 1:07:47 Violet M

 

 

Plus de détails sur le site de l'organisateur