Après une reconnaissance récente sur un terrain similaire, cette fois-ci était la bonne pour Kloug et Nathalie, nos rand'orienteurs : Direction le nord de la France et l'Aisne, pour participer à la Transforestière 2017, un raid de deux jours. Reportage de Kloug :

Pour la première fois où Nathalie a participé à un raid sur deux jours, elle a été baptisée. Baptisée avec de l’eau.
Nous avons eu de la pluie pratiquement de manière non-stop sur les deux jours.

L'écriture de ce compte rendu de course m'a donné une idée en vous proposant un petit jeu concours avec la pluie (ou l'eau) comme thème de chansons à trouver dans le texte. A vous de me dire par retour d'un petit courriel qui sont les auteurs ou interprètes.Il y a bien sûr quelques petites subtilités ou jeu de mots. Vous aurez le nombre de réponses à trouver à la fn de l'article, ce qui vous oblige à le lire, hahaha.

Nous avions décidé de participer à la Transforestière, épreuve organisée par nos amis belges de l’ASUB. Cette année le parcours se tenait en France dans la forêt de Saint Michel en Thiérache avec l’aide du club de Vervins orientation.
Nous avions choisi le parcours randonneur long, sans classement, Nathalie ne courant pas.

Arrivée la veille avec une chambre d’hôtes très sympa à Eparcy et un diner dans un très bon petit restaurant à Parfondeval, un des plus beaux villages de France. La pluie ne faisait plus de claquettes sur le trottoir à minuit.

IMG 0314
chambre d'hôtes à Eparcy

Arrivée à l’abbaye de Saint-Michel, lieu magnifique pour un départ de course d’orientation.

26306890
Vue idéale sous le soleil

Echanges d’informations avec l’organisation et à 9 h 30 nous entamions le report des points sur la carte.
Alors pour ceux qui connaissent l’O Biwvak ou le raid Bombis, c’est pareil. Nous avons un carré report au 15 000ème et il faut mettre les points sans se tromper. Si nous avions du choisir un nom d’équipe j’aurai pris raiders on the storm (je l’ai déjà utilisé)

Quel dommage que le temps ne soit pas de la fête car cette forêt mérite d’être vue sous un meilleur jour et une plus belle luminosité. Une à une les gouttes d'eau me dégoulinent dans le dos, malgré le gore tex.

Côté carte nous avons dû passer des ruisseaux gonflés par la pioggia descendue du ciel. On peut dire qu’il y avait de l’eau vive et sans ponts et on patauge dans la gadoue. Ce qui fait que nos chaussures et chaussettes étaient sales et trempées à tordre. Pas de quoi chanter sous la pluie.

Ce premier jour fut marqué par la visite de la ligne Maginot avec des bunkers de défense et des fossés anti chars.
Il est étonnant de voir que la forêt a repris ses droits car on imagine mal une ligne de défense en plein bois sans aucune visibilité.
Désolé mais sortir les téléphones pour faire des photos sombres… pas eu envie.

4109861219 43c189c781 b
Alors en voici une image dont nous n’avons pas profit&eacute...

Alors, je ne sais pas si vous êtes comme moi messieurs mais quand je ne transpire pas trop et que l’humidité frise les 100 % et que toute la pluie tombe sur moi, je n’arrête pas de faire des pauses pipi. Ou alors c’est un problème de prostate. Je ne compte plus les stops techniques.

Même si la forêt était le cœur du parcours nous sommes passés à côté des prés où il y avait des blancs moutons mais sans bergère. Normal il pleuvait et elle avait dû rentrer.

Nous sommes arrivés au bivouac vers 16 h 30 (6 h 30 pour 22.3 km au total et 473 m de dénivelé) et la pluie a eu la bonne idée de s’arrêter pour que nous puissions monter la tente sans soucis.

IMG 0317
Une vue du bivouac

Les traditionnels pain/saucisse étaient présents (mais pas les frites !) et bien entendu moult bières belges à déguster.
Nathalie préférant le vin rouge nous avons opté pour les deux ! Hips !

IMG 0315
Mais sans oublier l’eau ! Et pourtant avec tout ce que nous avons pris sur la tête...

Nous étions quand même fatigué après ce périple et comme le temps du lendemain prévoyait de la pluie à partir de 12 h… (encore), nous avions décidé d’opter pour la version courte. Petits joueurs ? D'accord...
Bonne nuit sous la tente avec un endormissement rapide en ce qui me concerne et des petits réveils fréquents (comme en bivouac). Debout à 6 h au son de la radio. Et même pas avec une chanson comme le jour où la pluie viendra.

Le temps ne changeait pas de la veille et même après un petit déjeuner pris par certains dehors, un crachin breton décidait de prendre ses quartiers dans les hauts de France…

IMG 0318
Who’ll stop the rain ?

Nous avions décidé de cheminer sur la mousse sous les sapins, bien plus agréable que les chemins rendus boueux. Nous avions même fini par dire : parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps…

IMG 0320
Découverte insolite. Un champignon tendancieux

Le crachin se transformait en pluie. It’s raining again.
Côté carte nous avons dû repasser les mêmes ruisseaux sans ponts, presque en pire et sans maillots de bain.
Au moins ça c’est du raid d’orientation !

IMG 0321

IMG 0322
Retour à l’abbaye

Fin du parcours vers 12 h30 après 4 h pour une quinzaine de kilomètres (ma montre a eu des faiblesses de batterie).
Pour se changer nous sommes allés dans le bâtiment et avons profité du cloitre. Exactement sur le premier banc que vous voyez là. La pluie en plus, les shorts en moins.

101 SaintMichel BGouhoury 21
Qui aurait dit que nous aurions fait du streap tease dans un lieu de culte….

carteTransfo2017
Ah ! Et puis la carte quand même

Ceci dit cela reste quand même un raid très sympa, avec une excellente ambiance. On vous porte votre tente, même si vous êtes coureurs (du coup on en a vu avec rien sur le dos ! Ca m'a laissé quand même perplexe sur le matériel obligatoire !!) On vous nourrit le soir et les bières sont couleur locale, donc impeccables. Pour ceux tentés l'an prochain dans une approche du raid, voilà la course idéale (commandez le soleil avant).

Kloug Mouillé et Nathalie Humide

PS 1 : et dire qu’il fait si chaud en écrivant ces lignes….
PS 2 : 11 interprètes à identifier

 

Plus de détails sur cette organisation : https://transforestiere.asub-orientation.org/