O’DOUBS – du 23 au 26 juillet 2015

Par Nico et Odile

odoubs 1

Jour 1 : Voyage et 2 petites randos locales pour se dégourdir les jambes. Dont un coup d’œil aux tremplins de Chaux-Neuve (descendre ? non !)

Jour 2 : Première course en Franche-Comté ! La première claque, c'est la chaleur à Mouthe, tout le monde qui s'abrite à l'ombre dans la zone de départ (y'en a pas pour tout le monde ! moi j’ai pris des coups de soleil). La deuxième claque, c'est le terrain, où les chemins sont peu entretenus (herbes hautes et ornières) et les sous-bois piégeux pour les chevilles (rochers cachés sous la mousse, tailles de bois) aucun répit. La troisième claque c'est le tracé, avec 27 postes à enchainer, sans vrai usage des chemins et beaucoup de vert à éviter, à contourner des collines et à sauter des clôtures pour traverser des champs. Bilan : 27 interpostes approximatifs et poussifs en 3h20, terminé à sec d'eau !

Jour 3 : Deuxième course, au Pré-Poncet, une Moyenne Distance cette fois ci. Ici sur le même genre de terrain, très difficile d'aller vite tout en lisant sa carte. Les postes étant rapprochés je coupe souvent dans le vert, avec déniv', sans faire attention. Bilan : une course très hachée et ralentie, en 1h30. En Ile de France ce serait beaucoup, mais ici, c'est limiter les dégâts. Finalement pas trop de fatigue, encore un peu de jus pour enchainer une rando tranquille aux cascades du Hérisson.

Jour 4 : Troisième course, au Pré-Poncet, à nouveau une Longue Distance mais une vraie cette fois-ci, avec 14 postes. La carte est encore plus impressionnante que les précédentes et le terrain plus accidenté avec de nombreux franchissements ou longements de falaises. Je ralentis ma vitesse et redouble d'attention dans le rapport terrain/carte. Les postes s'enchainent bien sans grosse perte de temps à jardiner. Bilan : un temps classique pour moi de 2h30.

Conclusion : Un plaisir immense de retrouver les terrains de mon enfance, pas parcourus depuis 30 ans ! Des places en bas de classement mais pas le même niveau que d'habitude chez mes concurrents, c'était un peu plus relevé (le winner des H35 a totalisé les 4 étapes en 3h20, autant que ma seule première course). Rassuré de ne pas être le seul à jardiner, j'ai autant aidé les autres qu'ils m'ont recalé quand j'étais perdu. De bons conseils glanés ça et là au fil des étapes et des rencontres, pour une grosse leçon de CO qui sera bénéfique à la rentrée.

LES RESULTATS du COPS91:

LD 24/07            NICO             8,5 km – 27 postes                               3h21’44 / 1h10’06              43/43+5pm

                            ODILE            3,4 km – 16 postes                               1h05’35 / 47’14                  39/88+14pm

MD 25/07          NICO             5,0 km – 14 postes                               1h30’41 / 42’47                  48/50+1pm

                            MICHEL         4,4 km – 12 postes                                  1h04’41 /37’37                 54/82+8pm

                            HELENE         3,2 km – 10 postes                               1h05’09 / 32’02                  76/131+6pm

                            ODILE            2,7 km – 10 postes                                   54’40 / 33’59                  23/96+7pm

LD 26/07            NICO             8,4 km – 14 postes                               2h30’39 / 1h07’01              42/43+1pm

                            MICHEL         8,5 km – 17 postes                                  2h05’13 /1h14’37            65/80+6pm

                            HELENE         4,7 km – 12 postes                               1h22’22 / 48’31                  65/120+6pm

                            ODILE            2,9 km  –  8 postes                                   45’38 / 28’54                  26/96+3pm